La technologie de la blockchain permet de matérialiser les émotions

L’idée d’Arsèn Eca en 2012 est de matérialiser des émotions, de les rendre physiques comme n’importe quel matériaux baryonique pour les utiliser dans des médicaments.

Les émotions comme principe actif

Le moteur des capsules

Une émotion est produite en réponse à une action ou réaction. Nous pouvons avoir le souvenir d’une émotion, mais nous ne pouvons pas ressentir la même émotion du passée, sans reproduire tous les éléments causaux qui ont conduit à la création d’ une émotion. Même si nous pouvions le faire, un biais cognitif se mettrait en travers de sa réplication à l’identique. 

Si bien qu’une émotion est capable de provoquer une réaction plus ou moins forte en fonction de l’intensité, et de modifier un état mental et physique en profondeur.
C’est la base de travail des laboratoires Arsènéca. 

Stocker une émotion

Un programme permet de rejouer une émotion

Il est maintenant possible de stocker une émotion indirectement, en digitalisant les éléments qui ont donné naissance à l’émotion. Autrement dit, le programme qui a donné naissance à l’émotion peut être rejoué à l’infini.

C’est le programme qui est stocké, et non réellement l’émotion. Exactement comme l’Acide désoxyribonucléique, le programme de l’émotion est digitalisé et encapsulé. Il est en attente d’être joué pour provoquer une émotion.

MATERIALISER UNE ÉMOTION 

La production d’émotion

Il y a 30 ans, voir un pouce  👍102  suivi d’un chiffre ne provoquait aucune émotion. De nos jours, ce compteur de like provoque une montée d’endorphine et donc du plaisir pour le destinataire.
Le cerveau associe le pouce à de la production d’émotion positive par des tiers personne.
Cette vision provoque une réaction plus ou moins forte auprès du destinataire. Le like est un objet qui contient une quantité d’émotion pure “en boite.” lorsqu’il est décompressé par le cerveau.